Des Pilhaouers aux papetiers jusqu’à Bolloré – Yves Goulm, Écrivain

À la fin du 19ème siècle, les papeteries déclinent dans le pays de Morlaix et s’installent à Ergué-Gabéric, Scaër et Quimperlé.

L’époque correspond à la progressive disparition des pilhaouarien, les chiffonniers des Monts d’Arrée où, dit-on, les corbeaux volaient à l’envers pour ne pas voir la misère.

L’enquête démographique de 1915 analyse la baisse de la population de certains cantons de la vallée de Morlaix par la ruine d’une industrie florissante, la fabrication de papier.

Cette industrie va décliner jusqu’à disparaître avec l’arrivée des machines à vapeur que les petites papeteries « à cuve » n’anticipent pas. Avec elle, s’évanouissent aussi ces vagabonds ramasseurs de chiffons et de lapins que la tradition conserve aujourd’hui comme ayant été également des colporteurs de contes et légendes et donc, un maillon essentiel de la tradition orale des Monts d’Arrée.

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.