CHAMPOLLION par Pierre Berlivet, président de l’UTL de Douarnenez

Jean-François Champollion

Comme Pascal, il meurt jeune (41 ans).  Comme Pascal il a appris tout seul guidé par son frère et parrain (Champollion-Figeac).  A 20 ans il est professeur.  Très jeune il est spécialiste des langues orientales (dont le copte qui l’amènera à déchiffrer les hiéroglyphes égyptiennes alors qu’il n’a pas encore mis les pieds en Egypte).  En plein Empire puis Restauration il devra se déplacer en France entre Figeac, Paris et Grenoble. Ses travaux l’amèneront en Italie et enfin en Egypte.  En bagarre avec des concurrents acharnés il y laisse sa santé et finit par mourir d’épuisement  à 41 ans.

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.