«Le marin, la montre et l’observatoire» par Olivier SAUZEREAU, Docteur en histoire des sciences.

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 03/12/2019
14 h 30 min - 16 h 30 min

Emplacement
Salle Cap Caval

Catégories Pas de Catégories


Le navigateur d’aujourd’hui, avec ses GPS et autres instruments modernes de navigation, ne peut que difficilement imaginer les conditions dans lesquelles se trouvaient ses ancêtres pour connaître une direction et une position sur la mer.

L’observation des étoiles, de la lune et du soleil, est très naturellement devenue  une pratique évidente pour les navigateurs dès l’Antiquité. Progressivement, au fil des siècles, les savants vont développer avec un raffinement exceptionnel des astrolabes, nocturlabes et autres outils d’observations astronomiques dont la maîtrise permet au marin de connaître la latitude et l’heure locale. En revanche, la détermination de la longitude reste impossible en mer durant des siècles. En Angleterre, mais aussi en France, des prix d’une grande valeur considérable sont promis au découvreur d’un procédé pour résoudre le secret des longitudes. La question semble puortant a priori simple et se résume ainsi : Dis-moi l’heure qu’il est dans ton observatoire, et je te dirai où je suis sur l’océan!